Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

surgy 090612

Sortie familiale en falaise pour les grimpeurs du club d’escalade giennois Atout Grimpe

Si le temps maussade en a refroidi quelques-uns, les plus téméraires (ou optimistes) se sont retrouvés au pied des voies en calcaire de Surgy pour une sortie falaise qui s’adresse à tous les grimpeurs et en particulier les novices qui ne connaissent que les structures artificielles.

Quelle différence pour les petits grimpeurs que de se trouver face à un rocher présentant toutes les nuances du gris au lieu des couleurs vives habituelles du mur intérieur de Cuiry !

« Mais qu’est-ce que c’est haut ! » « Tu crois qu’on va réussir à aller jusqu’en haut ? » Ils ont été ébahis par la hauteur de cette falaise et on ressentait à la fois l’envie d’essayer teintée d’une légère appréhension face à ce défi qui leur a semblé immense un instant durant.

Les initiateurs du club, dont Pierre Quartier qui les épaule et les conseille depuis le début de l’année, les ont rassurés par les consignes de sécurité qui s’imposent en falaise : outre le baudrier et les chaussons, le port du casque est obligatoire pour prévenir de tour choc de la tête contre le rocher.

 Les grimpeurs chevronnés ont pris plaisir à s’échauffer  en  installant les cordes dans les voies de la Muraillette avant d’aller se frotter aux grandes voies de 35m et plus.

Après quelques tentatives pour bien appréhender le rocher très fréquenté et donc très patiné, les enfants bien harnachés sont arrivés au sommet en criant : « Je suis bien plus grand que toi, papa ! ». Ce grand plaisir s’ajoutait à celui de contempler du haut le paysage champêtre environnant. Finalement, ce qui leur a fait le plus peur a été l’araignée qu’ils ont croisée sur son territoire car la grimpeur doit parfois composer avec les habitants des falaises : lézards, petites touffes de fleurs accrochées à la paroi…

La pause repas s’est vite imposée tant la dépense d’énergie a été importante. Ce moment convivial  a permis à chacun de goûter quelques spécialités (pas forcément bien diététiques) amenées par les uns ou les autres mais aussi d’échanger sur les pratiques de ce beau sport, chacun y allant de son anecdote sur ses exploits passés. Les plus jeunes en ont profité pour glaner de ci de là quelques conseils.

Personne ne s’est fait prier pour repartir à l’assaut de la falaise des voies et Léo, Marin, Mathieu, Lou et Colin sont repartis plein d’entrain et ont enchaîné plusieurs fois les voies qui leur étaient accessibles. Lorsque les premiers signes de fatigue sont apparus, idée a été lancée de faire essayer l’escalade à leurs parents avec force  conseils et encouragements de leur progéniture. Il était touchant d’entendre « Va y papa ! T’es presque en haut !» « Encore un effort, tu y es bientôt ! » avec applaudissements nourris à l’arrivée qui tranchaient avec le relatif silence du lieu où l’on n’entend habituellement que le bruit du vent dans les arbres et le chant des oiseaux.

Dès que les petits bras n’ont plus eu assez de forces pour continuer, il a fallu stopper, les enfants ont voulu regarder une dernière fois les voies qu’ils feront la prochaine fois quand ils auront gagné quelques centimètres, le grand rappel de 40m qui fait peur mais tant envie aussi… car c’est promis, ils reviendront !

Les habitués sont restés jusqu’à la nuit tombée, enchainant de jolies longueurs dans les secteurs les plus exigeants. Finalement la pluie tant redoutée n’est pas venue troubler cette belle journée et c’est la seule chose qui aurait pu arrêter ces grimpeurs…